FORMENPREVE
2 Chemin de la Côte
- 54110 Flainval
- Port. 06 16 21 31 69
N°TVA : 45751211079

Organisme de formation en santé et sécurité au travail, Meurthe et Moselle

FORMENPREVE - FLAINVAL

Formenprève est un organisme de formation et de conseil en santé et sécurité au travail, habilité par l’INRS et la CARSAT. Implanté à Flainval, en Meurthe et Moselle, nous intervenons partout en France selon le nombre de stagiaires.  

Offre de formations

Avant chaque formation, Formenprève propose au chef d’établissement ou à son représentant une entrevue afin de préparer l’intervention ou de répondre à un questionnaire précisant les risques particuliers ainsi que les mesures spécifiques mises en place pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. 

Nous intervenons principalement en région Grand Est - Alsace Lorraine champagne ardennes : Meurthe et Moselle (54), Moselle (57), Vosges (88), Meuse (55), Alsace : Bas Rhin (67), Haut Rhin (68), Champagne-Ardenne : Marne (51), Ardennes (08), Haute Marne (52), Franche-Comté : Haute Saône (70), Territoire de Belfort (90), Doubs (25).

N'hésitez pas à contacter notre centre de formation professionnelle pour tout complément d'information, et consultez le planning des formations à venir en santé et sécurité au travail.  

Consultez notre catalogue de vente de défibrilateur

Viadéo FORMENPREVE

 

Formation industrielle

SST initiale et recyclage, Electricité tous niveaux, CACES, ATEX, Gestes et Postures, PRAP industrie-bâtiment-commerce,   CHSCT, incendie, évacuation, EPI, risques psychosociaux,CHSCT, formation du référent… Découvrez le détail de nos formations en santé sécurité, industrie, bâtiment et commerce. 

+
 

Formation sanitaire et social :

SST initiale et recyclage, Gestes et Postures, PRAP Sanitaire et Sociale, APSASD intervenant à domicile, risques psychosociaux, CHSCT, formation du référent... Nous vous proposons une offre complète de formations sanitaires et sociales.

+
 

Formation petite enfance : 

SST initiale et recyclage, Gestes et Postures, APS intervenant  petite enfance, risques psychosociaux, formation du référent.... Consultez le détail des offres proposées par notre organisme de formation pour la petite enfant.

+

Conseil aux entreprises  

Aide à la rédaction du document unique d’évaluation des risques (EVRP), Cartographie des risques de TMS, Aide à la rédaction des fiches de pénibilité, Plan de circulation dans l’entreprise, Auditeur conseil en entreprise snté sécurité au travail... Nos consultants en entreprise vous accompagnent à chaque étape. 

Santé et sécurité au travail : pourquoi se former ? 

Les statistiques 2015 concernant les accidents du travail, les maladies professionnelles et accidents de trajet montrent une hausse de la sinistralité liée au travail. Il n’en demeure pas moins que l’effort de prévention doit être poursuivi afin de continuer à réduire les conséquences humaines et économiques des accidents du travail et maladies professionnelles.

La formation est l’un des moyens permettant de diminuer ces chiffres à travers la sensibilisation des salariés à la prévention des risques professionnels et de leurs conséquences pour eux-mêmes et pour leur entreprise. Par ailleurs, le Code du travail précise qu’il incombe à l’employeur de fournir aux salariés les informations, la formation et les instructions nécessaires pour assurer leur sécurité et protéger leur santé physique et mentale (art. L. 4121-1 et L. 4121-2 du Code du travail). Les manquements à l’obligation de sécurité, dont l’obligation de formation, peuvent avoir des conséquences importantes pour le chef d’entreprise « Section II art.221-6 « Pour une personne physique ou morale le fait de causer à autrui, une incapacité ou la mort par maladresse, imprudence, négligence, manquement de façon délibérée à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou les règlements, entraîne des conséquences pénales (amende, emprisonnement) ».

Les salariés de leur côté doivent prendre soin, en fonction de leur formation et de leurs possibilités, de leur santé et de leur sécurité, ainsi que de celle des autres personnes concernées par leurs actes ou leurs omissions (art. L. 4122-1 du Code du travail). Outre les formations spécifiques telles le risque amiante, atex, bruit…, Il existe de nombreuses formations liées à la santé-sécurité au travail.

Parmi celles-ci :

Le secourisme :

L’employeur est tenu d’organiser, avec avis du médecin du travail, un dispositif permettant de prodiguer les soins d’urgence aux salariés accidentés ou malades. Cela implique :

  • La mise en place d’un protocole à suivre en cas d’urgence, dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés ;
  • L’équipement des lieux de travail en matériel de premiers secours, accessible et adapté à la nature des risques ;
  • La présence d’au moins un salarié formé au secourisme, notamment au sauvetage secourisme du travail (SST), dans les ateliers où sont effectués des travaux dangereux et dans les chantiers mobilisant plus de 20 personnes pendant plus de 15 jours et impliquant la réalisation de travaux dangereux. Il est cependant recommandé dans la pratique de dépasser ces obligations réglementaires afin de disposer dans chaque entreprise de personnels formés au SST, en nombre adapté et bien répartis, capables d’intervenir efficacement en cas d’accident.

Les gestes et postures :

L’employeur doit faire bénéficier les travailleurs dont l’activité comporte des manutentions manuelles :

  • D’une information sur les risques qu’ils encourent lorsque les activités ne sont pas exécutées d’une manière techniquement correcte, en tenant compte des critères d’évaluation définis par l’arrêté prévu à l’article R. 231-68 ;
  • D’une formation adéquate à la sécurité relative à l’exécution de ces opérations; au cours de cette formation, qui doit être essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont instruits sur les gestes et postures à adopter pour réaliser en sécurité les manutentions manuelles. » Art. Art. R 231-71.
 
Formation SST à Épinal, Vosges 88
29/11/2016

Nous mettons en place une formation SST initiale de sauveteur secouriste du travail à Epinal, vosges 88

Lire Plus
Formations en santé sécurité au travail Moselle (57)
27/08/2016

Formenpreve propose toute une gamme de formations en santé sécurité au travail en Moselle (57) SST, gestes et postures, PRAP, incendie, électricité, ATEX, CACES, CHSCT.

Lire Plus
FORMATION DES MEMBRES DU CHSCT
15/06/2016

Formations CHSCT 3 jours et 5 jours pour les entreprise de plus de 50 et 300 salariés dans la région Grand-Est

Lire Plus
Formation de formateur en gestes et postures
11/05/2016

Formenpreve assure la formation de vos formateurs en gestes et postures dans les département de la Meurthe et Moselle 54, Moselle 57, Meuse 55, Vosges 88, Marne 51, Haut Rhin 68, Bas Rhin 67.
Nous accueillons vos formateurs en gestes et postures...

Lire Plus
Formation sst
06/04/2016

Que dit la législation ?
Article R 4224-15 du code du travail :

« Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux...

Lire Plus

Prévenir les chutes

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Apprendre à reconnaitre les causes et les facteurs déclenchant les chutes
  • Comprendre les conséquences physiques, psychiques et sociales des chutes sur le sujet âgé
  • Proposer des pistes d’amélioration
  • Elaborer un outil d’évaluation des risques

Points clés :

  • Rappel : définition des malaises, des chutes (symboliques, fortuites)
  • Epidémiologie : le coût vital, le coût social
  • La marche et le processus de vieillissement
  • Les populations à risque et les dépistages
  • Les facteurs déclencheurs : causes médicales, métaboliques, médicamenteuse
  • Les facteurs de risques environnementaux : habillement, obstacles au sol, mobilier, conditions locales
  • Les causes intrinsèques venant du sujet âgé : hypotension, troubles cardiaques, épilepsie….
  • Le syndrome post-chute : traitement et soutien après la chute
  • Le diagnostic de gravité
  • L’évaluation médico-sociale de la personne âgée (autonomie, adaptation à son environnement….)
  • Le dépistage des personnes à risque : les attitudes préventives, le matériel existant
  • Les facteurs prédictifs de récidive
  • Les différents outils d’évaluation (grille tinitti, test de marche, test d’équilibre…)

Validation : Attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Le projet de vie personnalisé

Public : personnel paramédical.

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Apprendre à connaître les attentes et besoins des sujets accueillis
  • Apporter une réponse adaptée aux différents besoins
  • Mieux connaître chaque personne et construire un projet de vie personnalisé, avec le résident et sa famille
  • Améliorer la collaboration de l'équipe pluridisciplinaire

Points clés :

  • Le projet personnalisé : définition, les exigences législatives et éthiques
  • Analyse de l'existant : les divers documents utilisés dans l'établissement
  • Quelle démarche personnelle pour un accompagnement de qualité : identification des besoins, des attentes, des demandes... comment les adapter en regard des contraintes de l'établissement
  • La vie quotidienne : les actes essentiels, la prise en charge dans le cadre d'un "prendre soin" personnalisé
  • Le travail en équipe pluridisciplinaire : les conditions de travail, la fonction et le rôle de chacun, la notion de personne-ressource dans l'équipe et dans l'établissement
  • L'aidant non professionnel : la place et l'implication de la famille
  • Les nouveaux rôles : le référent, la personne de confiance
  • Le développement et l'appropriation des outils de communication
  • Le projet personnalisé d'accueil et d'accompagnement : les étapes du projet personnalisé, l'implication du résident, la méthodologie, l'évaluation du projet
  • L'exploitation du projet de vie personnalisé : les réajustements, les contrôles, l'évaluation, l'évolution, les interventions des personnes ressources au sein des équipes

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

L’animation dans les structures d’accueil 

Public : personnel paramédical

Durée : 3 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

Pour permettre aux professionnels de mieux prendre en compte les personnes âgées dans les moments d’animation il est important de :

  • Engager une réflexion sur le concept et la notion d’animation auprès du public âgé en fonction de son autonomie physique et psychique mais aussi de ses désirs.
  • Connaître les différentes activités et techniques possibles au service de l’animation de ce public.
  • Acquérir des savoir-faire et des aptitudes pédagogiques visant une transmission et une adaptation des activités en direction des personnes âgées en fonction de leurs possibilités
  • Envisager la mise en place de séances d’activités.
  • Acquérir ou approfondir les éléments de connaissances relatives à l’élaboration et à la construction des projets d’activités et d’animation, mais aussi être capable d’en faire une évaluation s’appuyant sur des critères objectifs.
  • Valoriser les actions menées ou à menées en les incluant dans un projet global d’animation et en définissant les objectifs et les démarches, celui-ci pouvant intégrer le projet de vie et le projet d’établissement.
  • Pratiquer quelques activités adaptées à ce public. Quelques jeux et démarches courtes (environ 1h chaque jour) avec peu de matériel

Ces objectifs seront priorisés à partir d’un travail effectué en début de formation qui permettra à chaque participant de faire état de sa pratique dans l’animation auprès de la personne âgée et de poser un questionnement qui sera pris en compte dans les différents moments de formation.

Points clés :

  • Représentation sur la notion et le concept d’animation auprès de la personne âgée
  • Ce qui fait débat aujourd’hui, à propos de type d’activités proposées à ce public, des objectifs visés et de la relation mise à l’œuvre avec ces personnes âgées….
  • Les enjeux actuels de l’animation…culturelle, sociale,  éducative,  socio-éducative, thérapeutique…
  • Quelques repères chronologiques et historiques de l’animation auprès des personnes âgées
  • Quelles activités pour quels objectifs ?
  • Les types d’activités ou d’actions et quelques découvertes :

              *Celles qui s’appuient sur l’activité sensorielle, le mouvement et l’image de soi: gym, danse assise, toucher massage, atelier esthétique, musique, chant, balnéothérapie...

   *Celles qui stimulent la mémoire et les fonctions cognitives: animation mémoire, histoire de vie, mémoires collectives (5150 mémoires), lecture,  théâtre,  rédaction d’un journal, groupe de conversation...

   *Celles qui construisent du lien social: jeux de société, actions intergénérationnelles, moment d’échanges, repas dit thérapeutique...

             *Celles qui sollicitent la créativité et la production: activités manuelles diverses, peinture, calligraphie...

            * Celles qui se déroulent à l’extérieur: sorties culturelles, festives, visites, repas des anciens, rencontres entre institutions, tournoi, vacances...

            *Celles qui amènent l’extérieur à l’intérieur: expositions, concerts, spectacles, rencontres intergénérationnelles, le CLSH, repas des familles...

            *Celles qui s’adressent à une seule personne: atelier de réminiscence, massage, lecture, échanges...

            * Et toutes celles dont nous parlons aujourd’hui, en phase avec notre époque : internet, MSN, Facebook, la WII…. ?

Les grandes lignes d’un projet d’activité

La restitution permettra d’aborder :

  • La place des personnes âgées dans l’élaboration de ces projets
  • Les besoins exprimés et non exprimés de chaque personne âgée en fonction, à la fois de son état psychique et cognitif, et de son individualité propre.
  • Les attitudes et conduites les plus appropriées pour mettre en œuvre une relation d'aide de qualité en utilisant les modes de communication (communication non verbale et écoute empathique) adaptés à chaque situation.
  • La transmission et adaptation des activités
  • Les modalités de mise en place et d’organisation des moments d’animation au sein de la vie au quotidien, tant dans les aspects individuels que collectifs.
  • Les activités et animation en fonction du projet de vie ou de soin global spécifique à chaque patient et notamment  ceux en perte d’autonomie psychique
  • La gestion pendant les animations de quelques troubles du comportement fréquents (agitation, agressivité, fugue…).
  • L'analyse des difficultés rencontrées par les professionnels.
  • Animation socio culturelle ou sociale et projet d’accompagnement, de soins, de vie individualisé
  • Les différentes formes d’animation en fonction du niveau de dépendance du public
  • Les principes de base de l’animation sociale : notion d’indication, cadre institutionnel…
  • Les écueils de l’animation
  • Les animateurs et leurs objectifs
  • Un projet d’animation au sein du projet d’établissement : fait par qui, pour qui et pourquoi...?

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Le diabète

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Meilleure compréhension globale de la pathologie
  • Optimiser ses compétences techniques
  • Instaurer avec son patient une relation de conseil en santé

Points clés :

  • Maîtriser les mécanismes et les signes des différents diabètes
  • Identifier les différents traitements : antidiabétiques oraux, traitements par insuline et adaptation des doses
  • Etablir un programme d’alimentation et d’activité physique spécifique au patient diabétique
  • Dépister et prévenir les complications : hypo et hyper-glycémie
  • Impliquer le patient et son entourage dans la gestion de son état de santé
  • Adaptation des doses d’insuline et protocoles
  • Surveillance relative au traitement
  • Le pied diabétique

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

La dénutrition de la personne âgée

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Identifier les risques de dénutrition, de déshydratation, des troubles de la déglutition et aux conséquences
  • Prendre en compte l’ensemble des facteurs de risques
  • Communiquer avec la personne âgée sur l'équilibre alimentaire
  • Sensibiliser les soignants aux modes de stimulation et le retour au « prendre plaisir »

Points clés :

  • Le vieillissement physiologique et ses conséquences sur l’alimentation caractéristiques psycho-affectives, physiologiques et sociologiques du vieillissement
  • Effets du vieillissement "normal" ou "pathologique" sur la fonction « alimentation » et la prestation culinaire
  • La place du repas pour la personne âgée en institution
  • Etude des situations à risque : les facteurs psycho sociaux environnementaux, les troubles bucco-dentaires, la déglutition, les troubles psychiatriques et syndromes démentiels, les troubles neurologiques
  • Les apports nutritionnels, la dénutrition et la déshydratation :
    • définition,
    • épidémiologie,
    • dépistage,
    • estimation de l’appétit,
    • estimation des apports alimentaires (les besoins spécifiques)
    • les carences et les erreurs fréquentes
  • Les contraintes liées à l'âge
  • Les nutriments à surveiller
  • Les traitements et effets secondaires
    • les textures modifiées
    • régimes et grand âge
  • L’importance du « faire plaisir »
    • lutter contre la dénutrition
    • éducation de la personne âgée et de l'entourage quelles mesures d'accompagnement ?

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

L’aide à la toilette

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Evolution de la toilette à travers les âges
  • L’hygiène corporelle : définition
  • Toilette et dignité : relationnel et communication adaptés
  • Les différentes toilettes : techniques, organisation et ergonomie
  • Analyse de pratique : recherche d’axes d’amélioration

Points clés :

  • Réflexion sur sa pratique professionnelle : difficultés rencontrées, solutions envisageables

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

La Prévention d’escarres

Public : personnel paramédical

Durée : 1 jour

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectifs

Comprendre le mécanisme de l'escarre

Mettre en œuvre des moyens de prévention

Savoir évaluer une plaie de pression

 Proposer un traitement adéquat

Points clés :

La constitution de l'escarre : approche multifactorielle

  • Causes principales : facteurs mécaniques et circulatoires locaux
  • Causes adjuvantes : facteurs intrasèques et extrinsèques de l'escarre
  • La compression : facteurs neuro-vasculaires et facteurs iatrogènes
  • Les différents types et stades d'escarres
  • Les conduites  à tenir : principes et application rigoureuse des règles de prévention
  • Rôle de l'équipe face aux différents stades observés (érythème, désépidermisation, nécrose, cicatrisation)
  • Traitement de l'escarre (nettoyage, pansements, douleur)
  • Prise en charge nutritionnelle
  • Positionnement des patients au fauteuil et au lit ; les différentes classes de supports
  • Contrôle et évaluation des actions mises en œuvre

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

L’entretien des locaux (prévention des affections nosocomiales)

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectifs :

  • Appréhender et situer son rôle dans la prévention des infections nosocomiales et le maintien de l'hygiène de l'établissement
  • Repérer, lors du nettoyage, le niveau de risque infectieux et mettre en œuvre les moyens appropriés
  • Maîtriser l’utilisation du matériel et des produits d’entretien

Points clés :

Généralités et réglementation relatives à l’hygiène

  • Réglementation et législation.
  • Les infections nosocomiales et manu-portées.
  • Rôle des personnes en charge de l’hygiène des locaux.

Définition de la propreté et de l'hygiène : le nettoyage comme moyen de prévention (germes- poussière…)

Importance de la propreté et image externe de l'établissement : pour les visiteurs- les familles- l'hygiène et la sécurité des personnes hébergées et des personnels

           Hygiène des locaux

  • La sectorisation des zones et les protocoles de nettoyage qui y sont associés.
  • Les sols et leur revêtement.
  • Les autres surfaces.
  • La composition du chariot de ménage.
  • Les produits, les matériels et techniques de nettoyage et de désinfection.
  • Les différents protocoles utilisés au sein de l’établissement.

Connaissance des produits et matériels : caractéristiques- précautions- dilutions- utilisation- stockage- connaissance et choix des matériels en fonction des locaux et des surfaces à nettoyer

          Hygiène individuelle

  • Les microbes (surtout les bactéries) et la transmission microbienne.
  • L’hygiène corporelle / L’hygiène vestimentaire.

L’hygiène des mains : indications et procédures

  • L’intérêt et l’importance du lavage des mains.
  • Le lavage des mains simple.
  • Le lavage hygiénique des mains et traitement hygiénique des mains par friction.

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

LE TRAVAIL DE NUIT : PRENDRE SOIN DE LA PERSONNE AGEE PENDANT LA NUIT

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Identifier la spécificité de la relation pendant la nuit
  • Comprendre la psychologie de la personne âgée durant la nuit et connaître ses mécanismes du sommeil
  • Appréhender l’incidence du travail de nuit sur son équilibre personnel
  • Apprendre à perfectionner l’écoute active et améliorer la qualité de l’accompagnement de nui
  • Améliorer le niveau de collaboration avec l’équipe de jour
  • Clarifier les conditions particulières du travail de nuit et reconsidérer son niveau d’hygiène de vie

Points clés :

  • Les fonctions de base et rôles du travailleur de nuit en Etablissement gériatrique
  • Les différents niveaux de sécurité
  • L’hygiène pendant la nuit et la physiologie du sommeil : comment favoriser l’endormissement et le sommeil
  • Les aspects particuliers de la relation pendant la nuit : les rites d’endormissement
  • Le vécu la nuit : la solitude de la personne âgée, du soignant
  • L’expression de l’angoisse et des différentes peurs
  • La valeur de l’écoute dans les situations difficiles : comment prendre en compte les différentes expressions de mal-être
  • Connaissance des troubles du sommeil (pathologiques et psychologiques)
  • La relation avec la personne en fin de vie, pendant la nuit : une demande d’écoute plus intense
  • La place de l’accompagnement : une Approche Centrée sur la Personne
  • Les situations d’urgence et le vécu émotionnel de chacun
  • La transmission des informations pour assurer une continuité de prise en charge : coordination avec l’ensemble de l’équipe professionnelle
  • Le travail de nuit : conséquences sur le sommeil et la vigilance
  • Les rythmes chrono biologiques, les fonctions et cycles du sommeil : déphasage et rupture dans les rythmes

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Gestion et utilisation positive du stress

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectifs :

Permettre aux soignants (aidants), dans l'exercice de leurs fonctions, de trouver un équilibre émotionnel et développer un processus d'adaptation relationnel et comportemental.

Points clés :

L’épuisement spécifique du soignant, la souffrance professionnelle

  • Apprendre à identifier ses besoins et les sources d’épuisement et leurs indicateurs
  • Apprendre à identifier et accepter ses besoins, ses mécanismes et gestion d’adaptation
  • Reconnaître la fatigue physique, émotionnelle et mentale
  • Savoir repérer le niveau de ses frustrations et la source de ses émotions, ses peurs
  • Identifier les facteurs de stress et apprendre à changer de regard
  • Repérer les sources de conflits au sein de l'équipe et se préparer aux situations difficiles
  • Savoir évaluer ce qui est essentiel pour soi et pour le résidant (et/ou personne aidée)
  • Reconnaître les rythmes de chacun et apprendre à s'ajuster sur le temps du sujet âgé

Thèmes :

  • La nature du stress et les impressions liées au rôle
  • L'épuisement émotionnel du soignant (désarroi, culpabilité, responsabilité et charge de travail…)
  • Effets du stress sur le fonctionnement psychosocial et les résonances dans son histoire propre
  • Le burn out : ses origines, reconnaître ses symptômes, comment développer ses capacités d’adaptation ou la gestion des tensions et agressivités dans la relation
  • Les conditions de travail et les motifs de satisfaction et de motivation
  • Les causes de stress liées à l'environnement
  • Base du conflit entre soignants et besoins individuels et collectifs
  • Nature et maintien de la relation avec le sujet âgé : l’espace entre soi et le résidant (personne aidée)
  • L'art de l'attention et l’écoute active au-delà des mots et des maux

Validation : attestation de stage est délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Prendre soin de soi : une nouvelle approche face à l’épuisement et la souffrance

Public : personnel paramédical

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectifs :

  • Développer ses capacités d'adaptation
  • Apprendre à exprimer ses sentiments et comprendre la nature de ses émotions
  • Améliorer ses capacités relationnelles
  • Apprendre à se ressourcer et maintenir un bon équilibre émotionnel
  • Savoir répondre à la critique et désamorcer la colère et améliorer ses capacités relationnelles
  • Savoir organiser et gérer son temps de travail
  • Retrouver le plaisir de prendre soin de soi
  • Apprendre à s'ajuster sur le temps et le rythme de la personne âgée
  • Apprendre à travailler en équipe et améliorer l'organisation de son travail
  • Découvrir et utiliser des techniques de ressources personnes (Relaxation, automassage, SAS, Taï Chi, Qi Gong…)

Points clés :

  • Notions de bioénergie et potentiel énergétique – le syndrome d’épuisement
  • Le sens donné à sa vie professionnelle, à son travail
  • Culpabilité et responsabilité du soignant, la confiance en soi et l’affirmation de soi, l’assertivité et ses limites
  • Techniques pour se libérer du stress (l’art de l’attention, la prise de recul, comment recevoir et répondre à la critique, la gestion du temps et de ses priorités…)
  • Techniques pour se ressourcer
  • Les conditions de changement et élaboration d’un plan d’évolution personnelle : programme personnel de changement, répercussions et résistances, motivation et engagement
  • La place du travail d'équipe : réajustement du système organisationnel et relationnel
  • L’autonomie et l’affirmation de ses choix
  • Les conditions du changement – Résistances et répercussion
  • Initiation au Taï Chi et Qi Qong

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Les transmissions ciblées

Public : personnel paramédical.

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Comprendre la nécessité d’une traçabilité professionnelle
  • Savoir passer de la situation de récepteur à celle d’émetteur
  • Repérer les obstacles d’une bonne lisibilité
  • Clarifier le vocabulaire professionnel pour aboutir à un langage commun
  • Apprendre à sélectionner des cibles fortes et se les approprier
  • Apprendre à écrire une transmission en s’aidant de cible
  • Adapter la transmission aux différents destinataires
  • Développer sa capacité de synthèse, réfléchir avant d’écrire et organiser sa pensée
  • Apprendre à harmoniser les pratiques et faciliter la communication

Points clés :

  • La transmission des informations : la fonction de communication par l’écriture et l’expression orale
  • Les objectifs de la transmission dans la continuité des soins : une communication de qualité
  • Le principe de la transmission ciblée
  • Définition d’une cible, choix des cibles et formulation d’une cible
  • Les cibles prévalentes utilisées pour les personnes atteintes de démences
  • Les cibles et protocoles de transmissions : élaboration de transmissions ciblées
  • Les caractéristiques d’une transmission ciblée : comment la rendre opérante
  • La synthèse : comment dire l’essentiel
  • Les transmissions orales : conditions pour les réussir
  • La communication avec les autres professionnels : l’interdisciplinarité
  • La place des transmissions ciblées dans la qualité de la prise en charge
  • Le lien entre les transmissions ciblées et l’organisation du travail

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Les écrits professionnels

Public : personnel paramédical.

Durée : 2 jours

Groupes : 10 participants maximum.

Prérequis : aucun

Objectif :

  • Identifier les objectifs des écrits professionnels
  • Analyser les différents circuits d’information
  • Savoir structurer sa pensée et relier ses idées
  • Apprendre à distinguer l’essentiel de l’accessoire ou comment développer l’esprit de synthèse
  • Apprendre à distinguer les faits, les opinions, les impressions…
  • Développer les aptitudes nécessaires pour écrire
  • Apprendre à utiliser à l’écrit, comme à l’oral, les transmissions ciblées
  • Savoir construire, présenter et évaluer un document écrit
  • Acquérir une logique de contrôle de la qualité des écrits

Points clés :

  • L’esprit de communication à l’écrit
  • Les règles d’orthographe, le vocabulaire, la construction de phrases simples et complexes
  • L’écrit : une stratégie au service de la prise en charge
  • Le lien entre l’écrit et les outils d’organisation du travail
  • Les différents écrits professionnels et les transmissions écrites
  • Les transmissions ciblées
  • Les liens entre les normes de qualité d’un dossier de prise en charge
  • La notion de bilan : bilan de vie, bilan de transmission
  • Les règles d’élaboration des écrits professionnels et techniques de suivi, d’évaluation et de bilan
  • Une traçabilité efficace dans le suivi des décisions

Validation : attestation de stage délivrée au salarié à l’issue de la formation, permet à celui-ci de disposer d’un justificatif de la formation.

Top